Tout savoir sur le quartier juif de Marrakech

Pour un séjour en plein cœur de Marrakech, la ville regorge de lieux emblématiques et de quartiers historiques à visiter pour vous imprégner de toute la culture marocaine. Parmi eux, on y retrouve inévitablement le quartier juif de Marrakech appelé le Mellah, signifiant Sel en arabe et en hébreu, dans lequel vous allez pouvoir retrouver de nombreux lieux historiques comme le cimetière de Miaara ou encore la synagogue de la Negidim. Anciennement connu sous le nom de Hay Essalam, le quartier juif de Marrakech est le deuxième plus ancien quartier du pays. Découvrons l’histoire de ce quartier pas comme les autres, de son engouement à son déclin jusqu’à sa renaissance en cette dernière décennie, en passant par les lieux emblématiques à visiter aujourd’hui.

 

une rue du quartier juif a marrakech avec des murs tapisses

L’histoire derrière le Mellah de Marrakech

Fondée en 1060 par les Almoravides, la ville de Marrakech a vu une présence de la communauté juive s’y installer seulement à partir de 1492, après leur expulsion de la péninsule ibérique. Ils se sont tout d’abord installés à quelques kilomètres de Marrakech pour ensuite se rapprocher au cœur de la ville. Suite à un décret du Sultan Abdallah Al-Ghalib, le quartier juif de Marrakech, très rapidement dénommé le Mellah, voit le jour en 1582 dans le but de séparer la communauté juive du reste de la population musulmane. Très vite, le Mellah devient une zone commerciale importante de la ville et un quartier fortifié, avec ses portes fermées dès la nuit tombée.

L’ensemble du quartier Mellah se développe au fil du temps, avec notamment la construction d’une mosquée dans la partie sud, entre 1852 et 1853. Cependant, au fur et à mesure des décennies, le Mellah devient vite surpeuplé avec près de 40 000 personnes vivant au sein du quartier dans les années 1940. C’est le début du déclin, car au fur et à mesure, la communauté juive finit par émigrer vers d’autres horizons après l’indépendance de l’Israël. Ceux-ci se sont donc dirigés essentiellement vers la France, Montréal ou encore, bien sûr, Israël. À ce jour, on peut estimer la présence de la communauté juive à Marrakech à près de 200 habitants. Désormais, le Mellah est avant tout un lieu touristique majeur. Malgré la faible présence de la communauté concernée, vous allez pouvoir vous plonger dans ce quartier fort en histoire afin de comprendre comment les juifs vivaient autrefois dans cette ville. Sans oublier de découvrir les nombreux lieux emblématiques de cette époque.

 

vue d une tour depuis le quartier juif a marrakech.jpg

Les points d’intérêt du quartier juif

Dès l’année 2014, un programme de restauration est lancé pour redonner au quartier juif de Marrakech toute sa splendeur et en faire, ainsi, un lieu touristique phare. Cela va passer la restauration des différents souks ou encore du ravalement de façades des maisons et des murailles. Découvrons donc les principaux points d’intérêts à ne pas manquer dans le Mellah, lors de votre visite à Marrakech.

 

Les synagogues Negidim et Salat Alzama

L’un des lieux les plus caractéristiques du quartier le Mellah à Marrakech concerne les quelques synagogues que l’on peut encore trouver. Ces lieux de culte pour les juifs ont été pour la grande majorité détruits, mais il reste néanmoins quelques synagogues qui restent encore ouvertes au public, et dont la visite vaut le coup pour d’imprégner de ces monuments religieux pour la communauté juive. Vous allez par exemple pouvoir y trouver la synagogue Salat Alzama, à l’époque construite par les juifs espagnols après leur expulsion d’Espagne.

Aujourd’hui, celle-ci fait office non seulement de lieu de prière , mais également de musée juif. Au sein de l’établissement, vous pourrez également trouver une école juive, que vous aurez l’occasion de visiter. L’entrée de l’ensemble de l’établissement est gratuite, bien qu’un don de 10 dirhams vous sera demandé à l’entrée de la synagogue. Moins visitée par les touristes et surtout beaucoup plus difficile à trouver, la synagogue de Negidim, datant du XIXᵉ siècle, est également plaisante à découvrir.

 

des epices colores dans un stand d un souk a marrakech

Le souk des épices

Nous n’allons pas vous l’apprendre, l’une des caractéristiques de Marrakech est la présence de nombreux souks. Au sein de ce quartier juif, vous allez pouvoir découvrir trois sortes de souks : le souk aux épices, aux bijoux ou encore aux tissus. De quoi avoir largement le choix pour ce que vous souhaitez trouver durant votre séjour au Maroc. Nous vous conseillons de visiter ces divers marchés, pour découvrir de nouveaux produits, notamment en ce qui concerne les épices qui vont donner des saveurs spectaculaires à votre cuisine et à vos plats.

Le cimetière juif

Étape incontournable lors de votre visite du quartier le Mellah, nous vous invitons à découvrir le cimetière juif de Miâara, qui est tout simplement le plus grand cimetière juif du pays, comptant près de 20 000 tombes. À l’image des différentes synagogues que nous avons pu voir précédemment, la visite du cimetière reste gratuite, mais généralement un pourboire de quelques dirhams est demandé. Afin de respecter au mieux la tradition juive, lors de votre entrée dans le cimetière, il est demandé aux visiteurs de porter une kippa. Sans quoi l’entrée vous sera tout simplement refusée. Ceci étant dit, si vous n’avez pas en votre possession cet accessoire, si typique de la communauté juive, ne vous inquiétez pas. Une kippa peut vous être fournie à l’entrée du cimetière de Miâara. Celui-ci est entretenu tout au long de l’année par la communauté juive et par un gardien, présent tous les jours, 24 heures sur 24.

Découvrez nos autres pages Guide Marrakech